CONFERENCE 4  –  18 mai 2021 

Le changement de regard sur nos institutions révèle-t-il  un changement de l’institution ?

Jean-Paul Gaillard

Thérapeute systémicien (famille et couple) membre titulaire EFTA et SFTF, psychanalyste (ex EFP), formateur en approche systémique. Pr. honoraire des universités (France)

*************************************************

Dans le même temps que des initiatives se font jour, tant dans l’univers de l’éducation spécialisée que dans celui de la société civile, proposant une perspective basée sur « prendre soin des autres et de soi », celles et ceux qui travaillent et vivent dans l’existant institutionnel y trouvent de plus en plus de contraintes bridant au quotidien leurs initiatives…

Paradoxe ? Probablement pas ! C’est en tout cas ce défend Jean-Paul Gaillard dans ses travaux sur la mutation sociétale en cours, dont les effets se sont d’abord fait sentir sur la relation parentale, éducative et pédagogique, puis sur le fonctionnement – même des institutions.

L’Histoire montre que le temps de la bifurcation, temps barbare, est celui de tous les dangers, celui de l’acharnement à vouloir revenir à un « comme avant », mais aussi le temps des initiatives les plus fécondes, celles qui construisent un « comme après ».

Ce « comme après », nous, les professionnels du médico-social, pouvons, au sein de nos établissements, commencer à le construire. C’est de cela que nous parlerons.